Le monde actuel…

En construction…

Quelques observations (tout va bien, le bateau coule normalement…) :

• Depuis 2016 : 1% de la population possède autant de richesse que les 99% restant (et depuis 2014, les 80 plus grosses fortunes au monde possèdent autant de richesses que les 3,5 milliards les plus pauvres…).(source ONG Oxfam ici)

• Nous avons fini de consommer les ressources de notre planète, chaque année un peu plus tôt (en 2015, c’est le 13 août, soit un peu plus de 1,6 fois ce que peut nous donner la Terre…)(source Global Footprint Netwoork : ici).

• Cette empreinte écologique est essentiellement due aux pays occidentaux (Europe / USA) et également à ceux qui sont les plus riches (Chine / Golfe persique)(source Global Footprint Netwoork : ).

• La courbe exponentielle d’augmentation de la population, suit exactement la courbe de production du pétrole…

• Un accroissement considérable des risques d’insécurité alimentaire et d’accès à l’eau douce est envisagé par le dernier rapport du GIEC (5eme rapport de mars 2014)(source ici)

volumes de toute l’eau (potable, douce et salée, soit 1390 km de diamètre – à gauche)
et de toute l’atmosphère (sur 5 km d’épaisseur, soit 1999 km de diamètre – à droite)
comparés à la taille de la Terre (soit 12735 km de diamètre moyen)
(source Adam Nieman – Science Photo Library)

Eau et air sur terre

Donc, on peut parler de beaucoup de choses dans notre monde actuel et s’il fallait mettre un ordre dans les priorités, j’en serais bien incapable tellement il y a de changements à opérer…

Quoi que nous fassions actuellement, nous n’éviterons très certainement pas l’effondrement tellement nous flirtons tranquillement avec les limites de la planète de plus en plus souvent et que nous ne réagissons pas suffisamment vite…

Mais qui dit effondrement, ne dit pas systématiquement, fin de l’humanité… Au contraire, il faut y voir ici une opportunité de changement de paradigme… Si l’homme est incapable de décider de son propre gré à changer de cap, un effondrement l’y obligera, ou l’humanité disparaitra…

En ce sens, la Permaculture est une solution d’accompagnement de cet effondrement jusqu’à un jour meilleur où l’homme aura compris que notre planète est unique et que nous n’avons pas d’autre choix que de la préserver afin de poursuivre tranquillement notre chemin en partenariat avec la Nature

Laisser un commentaire