25 mai 2016

« Partager équitablement les surplus »

Fair share«Limiter la consommation et partager les surplus»

Tous les humains sans exception doivent pouvoir s’épanouir, mais aussi que les autres espèces non humaines, végétales ou animales, puissent disposer des ressources et de l’espace qui leur sont nécessaires.

Les périodes d’abondance doivent nous encourager à partager avec les autres.

L’icône de la part de tarte symbolise le fait de prendre ce qui correspond à son juste besoin et partager le reste, tout en reconnaissant qu’il y a des limites à ce que l’on peut donner ou prendre.

Quand un arbre porte des fruits, il produit souvent beaucoup plus que ce qu’une personne peut consommer. Il est naturel de partager ce dont on ne peut rien faire. Il faut du temps pour cueillir, manger, partager ou conserver la récolte, et il y a donc des limites à la quantité de fruits qu’on peut produire et utiliser.

La croissance de notre consommation et l’extinction accélérée des espèces montre à quel point le modèle de croissance continue est impossible. Il faut parfois prendre des décisions difficiles et considérer que ce qu’on a est suffisant.

Il faut se concentrer sur les efforts [de sobriété] qu’il convient de faire à son niveau plutôt que se demander ce que les autres devraient faire. Si on peut trouver le bon équilibre dans sa vie, les autres peuvent s’en inspirer pour trouver leur propre équilibre.